top of page

PAR TAGS : 

POST RÉCENTS : 

Tes yeux


Chère Ada,

Merci pour ta lettre. Je valide tout.

C'était drôle de te voir descendre dans la rue et aller chercher ta trousse de toilette dans ton panier à vélo ce matin. Il y avait aussi des documents de la banque et ton agenda papier dans ton totebag Yoga des Bains. Tout ça a dormi dehors. Coup de bol, ta super crème de jour Docteur Hauschka et ton onéreux rouge à lèvres Sysley n'ont pas été subtilisés et il n'avait pas plu. Tu vas encore dire que je t'espionne. Disons que j'étais là.

Ça me rassure, tes oublis, tes petits débordements, ton air de fille dans la lune qui va chercher son maquillage dans la rue après avoir fait trois fois le tour de son appartement. Quand tu es trop stressée tu contrôles, tu structures, et alors je ne te reconnais plus.

Une nuit, aussi, j'ai vu un homme sortir de chez toi. Furtivement. Et j'ai vu ton regard lorsque tu as refermé la porte. Oh Ada, ce regard ! Fais gaffe.

J'ai imaginé ses bras autour de ta taille. Son corps lourd contre ton ventre. Si tu veux mon avis, ce n'est pas le bon. Il est encore temps de t'extraire.

Je ne l'ai vu que trois minutes, mais bon. Je suis parfaitement objectif et impartial, évidemment. En tout cas amical et bienveillant. Peut-être finirons-nous par nous marier, toi et moi, au sommet d'une montagne.

C'est ok, tout est ok, tu ne m'as pas demandé mon avis et mon avis ne demande pas de validation.

Maîtrise tes oeillades, tout ira bien.

Je reviendrai te rendre visite. J'ai quelques idées pour mon prochain accoutrement, mais je te laisse la surprise. Ne te sens pas épiée, je veille sur toi.

Theus.

bottom of page