top of page

PAR TAGS : 

POST RÉCENTS : 

Souviens-toi de nos souffles


Chère Ada,

Laisse toute ta douleur descendre dans tes pieds. Couler dans la terre.

Le temps est venu de te délester de tes peurs. Le temps est venu de retrouver la légèreté.

Je sais, tu t'efforces. Je sais, tu n'y arrives pas encore.

Souviens-toi de nos souffles, cette nuit, près d'Amélie-les-Bains. Nous avions couru à toute blinde dans les ruelles pentues, avions atteint essoufflés la masse sombre des arbres au bout du village. Le vent dans leurs feuillages. Nous étions si vivants. Si vivants. Nos yeux étincelants dans la pénombre.

Rappelle-toi notre baignade. Les chevaux. La lumière, les herbes hautes et les cailloux, les voix aigües des enfants, la rivière au courant tranquille. Le ciel.

Le ciel n'est pas vide.

Tu ne veux pas de ce possible. Tu résistes bêtement. Tu refuses de voir, de sentir. Je ne peux pas te forcer. Je manque de mots, j'aimerais t'encourager.

Theus

bottom of page